En Hongrie, Räikkönen se qualifie cinquième et après un début de course derrière Fernando Alonso, passe quelques tours en tête puis ressort deuxième après son dernier arrêt au stand et garde cette position jusqu'à l'arrivée. Il est opéré avec succès à l'hôpital universitaire de Strasbourg par le docteur Afshin Gangi[12]. He had died 56 years old. Cette façon d'être fait sa popularité sur les sites internet de partage vidéo[45]. Au Brésil, parti dixième, il adopte une stratégie à deux arrêts (contre trois pour le reste du plateau) et lutte notamment contre Jenson Button et Fernando Alonso.

Lors des deux courses suivantes, il est dominé par le champion du monde en titre Fernando Alonso (McLaren-Mercedes) au Grand Prix de Malaisie puis par son nouveau coéquipier Felipe Massa au Grand Prix de Bahreïn et termine à chaque fois sur la troisième marche du podium, devancé également par le débutant Lewis Hamilton. Il établit également le nouveau record du plus grand nombre de Grands Prix entre deux victoires : 114 courses du Grand Prix d'Australie 2013 avec Lotus, à son succès au volant de la Ferrari SF71H sur le circuit des Amériques[28]. En Allemagne, la casse moteur intervient en course alors qu'il dominait et permet à Alonso de porter son avance à 36 points. Après l'intervention de la voiture de sécurité, il ravit la première place à la Force India de Giancarlo Fisichella pour signer sa seule victoire de la saison, sa quatrième à Spa, qui lui permet de revenir à la cinquième place du championnat.

« Durant toutes ces années, la contribution de Kimi à l'équipe, aussi bien en tant que pilote que pour ses qualités humaines, a été fondamentale. Explore how the celebrity world connects. Malgré une saison 2008 en demi-teinte, il contribue au titre constructeur de son équipe. Le lendemain, en franchissant la ligne d'arrivée deuxième, il devient le cinquième pilote à obtenir au moins cent podiums en Formule 1[23]. Auteur d'un temps scratch, son meilleur résultat reste une cinquième place décrochée au rallye de Turquie 2010. It is believed to be correct at the time of inputting and is presented here in good faith. », « Cette fois, je ne sais pas ce que je fais », Grand Prix automobile des États-Unis 2013, GP Brésil: McLaren fait appel - Sports.fr, http://formula1.ferrari.com/news/back-kimi, « Successful back surgery for Raikkonen », http://www.statsf1.com/fr/kimi-raikkonen/saison.aspx, Räikkönen, disqualifié des qualifications, partira des stands au GP d'Azerbaïdjan, Les Alfa Romeo rétrogradées, Hamilton et Kubica dans les points, Plus de peur que de mal pour Kimi Raikkonen qui perd sa roue avant droite, Officiel : Räikkönen en WRC avec Citroën et Red Bull, Victoire de Räikkönen au rallye du Vosgien, Kimi Räikkönen accidenté au Shakedown : il est forfait, World Rally Championship - Drivers & Teams - Teams - ICE 1 Racing, Kimi Räikkönen a inscrit sa propre équipe auprès de la FIA, Kimi Räikkönen quitte le WRC et fait son retour en F1, recherche avec "Kimi Räikkönen funny moments", Classement du championnat du monde des pilotes de Formule 1 par année, Liste des pilotes de Formule 1 ayant marqué des points en championnat du monde, classés par pays, Classement des pilotes de Formule 1 par nombre de pole positions, Classement des pilotes de Formule 1 par nombre de podiums, Classement des pilotes de Formule 1 par nombre de victoires en Grand Prix, Classement des pilotes de Formule 1 par nombre de meilleurs tours en course, Classement des pilotes de Formule 1 par nombre de points, Classement des pilotes de Formule 1 par nombre de hat tricks, Profil de Kimi Raikkonen sur le site officiel formula1.com, Biographie et statistiques sur statsf1.com, Page dédiée à Kimi Raikkonen sur www.motorstv.com, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Kimi_Räikkönen&oldid=175935793, Article contenant un appel à traduction en anglais, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Page pointant vers des bases relatives au sport, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Le Finlandais abandonne lors des trois dernières épreuves et termine comme la saison précédente, dixième du championnat des pilotes. En Malaisie, il obtient le cinquième temps des qualifications mais démarre la course en dixième position à cause d'une pénalité pour avoir changé sa boîte de vitesses. Il est le seul pilote à n'avoir jamais abandonné durant la saison, une performance plus vue depuis Nick Heidfeld en 2008, et devient le pilote de Formule 1 ayant parcouru le plus grand nombre de tours et de kilomètres en une seule saison (record battu en 2016 par Daniel Ricciardo). Lors du Grand Prix de Hongrie, malgré un weekend difficile, il finit sixième, comme en Allemagne, et conserve sa quatrième place au championnat avant la pause estivale. Sur le circuit de Shanghai, il se replace dans la course au titre en s'imposant après un dépassement sur Hamilton en difficulté avec ses pneumatiques, pour prendre la tête de la course. Lors du Grand Prix suivant à Monaco, il franchit la ligne d'arrivée neuvième après avoir effectué une course difficile : il casse son aileron avant au virage de Sainte-Dévote ce qui l'oblige à repasser par les stands et, en fin de course, il perd le contrôle de sa Ferrari à la sortie du tunnel et percute la Force India d'Adrian Sutil, provoquant l'abandon de l'Allemand. Après deux saisons complètes, Kimi Räikkönen décide de faire son retour en championnat du monde de Formule 1 en signant un contrat de deux ans avec l'équipe Lotus F1 Team[43]. Septième des qualifications, il termine cinquième de l'épreuve derrière son compatriote Valtteri Bottas. Longtemps en mesure de se battre pour la quatrième place, un arrêt au stand manqué lui fait perdre six secondes et il termine septième de l'épreuve. La situation s'améliore avec sa cinquième place au Grand Prix du Canada et sa sixième aux États-Unis. Ses espoirs de bien figurer au championnat 2004 sont rapidement douchés par le manque de compétitivité de la MP4-19 qui s'avère en outre peu fiable.

À Singapour, il abandonne après avoir percuté un mur alors qu'il essayait de doubler Timo Glock pour le gain de la quatrième place. À Bahreïn, il récolte les points de la septième place après une bataille avec le débutant Lando Norris. En 2012, Räikkönen fait son retour en Formule 1 avec Lotus F1 Team et se classe troisième du championnat après avoir renoué avec la victoire lors du Grand Prix d'Abou Dabi. Au cours de l'épreuve, il augmente son rythme pour remonter et double Lewis Hamilton dans les derniers tours, achevant le Grand Prix à la deuxième place.

Lors du Grand Prix de Chine, Räikkonen se qualifie en première ligne, ce qui est une première depuis le Grand Prix de Monaco 2009 ; le lendemain en début de course, il s'accroche avec Sergio Pérez et poursuit l'épreuve avec le museau de sa monoplace endommagé. Il s'impose en Belgique et conserve un espoir de titre mondial, pointant à 25 points alors que trois Grands Prix restent à courir. Grâce à une stratégie à deux arrêts et un rythme de course élevé (il réalise le meilleur tour en course), il remporte la vingtième victoire de sa carrière et égale ainsi son compatriote Mika Häkkinen. En Russie et au Japon, il obtient les points de la quatrième et cinquième place. Au Grand Prix du Brésil, il se qualifie à la cinquième place sous un déluge de pluie.

Lors de la première course de la saison, Kimi Räikkönen se qualifie en dernière ligne et abandonne en course après la perte de sa roue avant-droite mal fixée[34]. Lors du Grand Prix du Mexique, il abandonne également après un nouveau contact avec son compatriote finlandais, lequel termine sur le podium et lui ravit la quatrième place du championnat.

Jännittävä löytö: Nasan lentävä observatorio havaitsi Kuussa vettä. Au Grand Prix de Monaco, il réalise la pole position, ce qui, avec un écart de 8 ans 11 mois et 6 jours entre deux pole positions, constitue un nouveau « record »[18].

Matti Raikkonen's children: Matti Raikkonen's son is Kimi Raikkonen Matti Raikkonen's son is Rami Raikkonen. Depuis le Grand Prix d'Abou Dabi, Räikkönen ne pouvait dormir sans de puissants analgésiques. La saison suivante est une nouvelle année blanche pour Kimi Räikkönen dont les performances sont handicapées par un matériel qui ne peut lutter à armes égales avec celui des pilotes Renault et Ferrari.